Confiance en Soi et Estime de Soi, Yin et Yang…

Bon nombre de mes séances de coaching sont axées sur la Confiance en Soi.

En effet, reprendre confiance en soi après avoir quitté un job que l’on exerçait pendant des années et dans lequel on était plus suffisamment valorisé est essentiel pour (se)reconstruire sur des bases solides.

Cependant, je m’aperçois que Confiance en soi et Estime de soi sont souvent confondues.

L’estime de soi est un pan du pilier de la Confiance en soi.

La Confiance en soi, c’est la confiance en nos capacités dans un domaine particulier. Elle se compose de :  nos capacités professionnelles, relationnelles, notre sentiment de sécurité intérieure et notre confiance en la vie.

Nous partons chacun avec un niveau de confiance en nous à des niveaux différents, selon nos expériences de vie en tant qu’enfant. Celui-ci va s’élever en posant et en réalisant des actions concrètes. En se fixant des objectifs que l’on atteint dans chacun de ses domaines on agit positivement sur notre niveau de Confiance en Soi.

La Confiance en soi, c’est le Yang, la masculinité, l’action, la réalisation de soi.

Cependant, chaque domaine est indépendant d’un autre. On peut avoir une grande confiance en soi dans l’exercice d’un sport par exemple que l’on maîtrise et en avoir très peu dans la sphère professionnelle ou relationnelle. Tout dépend des expériences de vie dans chacun de ces domaines. La confiance en soi se gagne progressivement mais peut également se perdre rapidement lorsque l’on est confronté à un évènement qui nous déstabilise.

L’Estime de Soi est différente.

C’est la capacité à s’aimer tel qu’on est et de s’accorder à soi-même suffisamment de valeur. 

 C’est l’estime en notre propre personne : nos qualités, nos failles, notre parcours de vie, nos valeurs.

S’aimer et s’accepter tout simplement.

L’Estime de soi c’est le Yin, le féminin, le repli, l’acceptation de soi, l’introspection.

C’est tout ce qui est indépendant de notre statut social, de notre profession, de nos possessions, des personnes qui nous entourent.

On peut avoir une grande confiance en soi mais très peu d’estime de soi. Et c’est souvent le cas.

Pourquoi ?

Parce que l’on a ce sentiment parfois de ne pas être assez. D’avoir besoin de « faire » toujours plus pour être reconnu. C’est la société qui nous dicte cette ligne de conduite. On nous apprend à FAIRE, par forcément à ETRE.  On pense souvent qu’en faisant plus de choses, on renforcera notre estime de nous même. Je l’ai longtemps cru en m’investissant énormément dans le sport, en devenant addict de nouveaux challenges, professionnels également. Et puis j’ai déchanté, je me suis épuisée. On se dépasse professionnellement, on se dépasse dans le sport, dans le but d’être reconnu, d’avoir plus de valeur…. aux yeux des autres.  C’est la cause du Burnout. Avoir une valeur d’engagement très forte, tout donner pour être reconnu, puis déchanter et mettre en jeu sa santé.

Malheureusement l’estime de soi ne se renforce pas de cette manière, pas en donnant toujours plus, et pas de façon solide en tous cas. Nous gagnons en estime grâce à la reconnaissance d’autrui mais cela n’est que temporaire et ne fera que favoriser une certaine dépendance, qui n’est pas saine. Faire reposer son estime de soi sur les autres, c’est demander toujours plus aux autres pour se « nourrir ». C’est cultiver la dépendance. C’est en souffrir quand ceux-ci ne répondent pas à nos besoins. 

Il est essentiel de cultiver soi même cette estime de soi, d’apprendre à s’aimer et à s’accorder de la valeur. 

Dans un prochain post je vous partagerai mes outils pour avoir une bonne estime de Soi!

A bientôt, Aurélie.